Ascenseurs / 16 décembre 2020

Évitez les attentes grâce aux simulateurs de calcul de trafic de votre ascenseur !

Faire une étude du trafic vertical est plus important que vous ne le pensez pour le dimensionnement correct de l’installation d’ascenseurs. Pour aborder cette étude, il est essentiel de disposer d’un maximum de données véridiques sur les caractéristiques et les particularités du trafic.

À cet égard et pour éviter les attentes, nous vous recommandons d’étudier ces particularités avec un simulateur de calcul de trafic en ascenseurs. Cette étude est généralement réalisée au stade de la conception du bâtiment, mais il existe des circonstances dans lesquelles elle est effectuée avec ce dernier déjà en service. Par exemple, en raison de la pandémie provoquée par la COVID-19 que nous vivons, de nombreux clients abordent ce type d’études afin d’éviter des encombrements dans l’attente des ascenseurs, prévenant ainsi les éventuelles contaminations.

En effectuant une étude de trafic, nous pouvons connaître le nombre et les caractéristiques les plus appropriés des ascenseurs à installer dans un immeuble, en fonction de l’utilisation de ce dernier.

Si vous voulez connaître tout ce qui concerne les simulateurs de trafic, continuez à lire !

Quelles sont les données dont vous avez besoin pour effectuer l’étude du simulateur de trafic ?

Pour déterminer le nombre et les caractéristiques minimales des ascenseurs à installer dans un bâtiment, outre la connaissance de l’usage auquel l’immeuble sera affecté (le trafic n’est pas le même dans un centre commercial, un hôpital ou un immeuble résidentiel), deux concepts fondamentaux interviennent :

Capacité de transport (valeur cible ou quantitative) : Étant donné que, statistiquement, le temps pendant lequel le besoin maximal de transport (heure de pointe) est atteint est d’environ 5 minutes (le temps maximum recommandé pour arriver à destination), cette valeur de temps s’est généralisée comme unité de mesure. Par conséquent, la capacité de transport serait le % des utilisateurs totaux d’un bâtiment que l’ascenseur ou le groupe d’ascenseurs sont capables de déplacer sur une période de cinq minutes.

Normalement, dans les calculs concernant les bâtiments résidentiels, on prend comme modèle optimal de trafic une capacité de transport comprise entre 8 et 9 % des usagers totaux du bâtiment. Tout chiffre inférieur à ces 8 % est considéré comme insuffisant en termes de dimensionnement des installations.

Le temps d’attente (valeur subjective ou qualitative) : Il correspond à la moyenne des temps maximaux entre le départ d’un ascenseur depuis un étage donné et l’arrivée du prochain au même étage. Si un seul ascenseur est disponible, le temps d’attente correspond au temps que l’ascenseur passe à effectuer un cycle complet. La valeur du temps d’attente n’est pas à elle seule déterminante pour définir un bon service, elle doit être associée à la valeur de capacité de transport.

Si, pour des circonstances impératives et échappant à notre contrôle, il n’est pas possible de localiser les ascenseurs appropriés, il sera toujours préférable de privilégier la capacité de transport par rapport au temps d’attente.

Cas pratique pour le calcul du trafic en ascenseurs : bâtiment de bureaux de haut standing

Hombre saliendo de ascensor

Premièrement, pour réaliser la simulation, nous devons collecter les informations suivantes afin que les résultats soient aussi fiables que possible :

Données du bâtiment :

  • Nombre d’étages.
  • Hauteur des étages (cages comprises).
  • Hauteur limite du bâtiment.
  • Surface utile de chaque étage.
  • Type d’utilisation de chaque étage.
  • Occupation maximale.
  • Caractéristiques des ascenseurs dans le cas où le bâtiment est en service.

En cas de présence d’un parking :

  • Nombre de places de parking.
  • Nombre d’étages destinés au parking
  • Déterminer si elles sont réservées aux utilisateurs du bâtiment ou si elles sont également destinées à des utilisateurs extérieurs

En cas de présence d’un restaurant, salle de sport ou autre :

  • Situation dans le bâtiment.
  • Surface et occupation maximale.

QUAND EST-IL RECOMMANDÉ DE MESURER LE TRAFIC ?

Une fois que nous avons ces informations, nous décidons à quel moment de la journée il sera mesuré. Nous recommandons le moment le plus critique, le « up-peak », également connu sous le nom de montée à l’heure de pointe. Un autre moment que nous recommandons d’analyser est le « lunch-pic », qui sont les mouvements à l’heure du déjeuner. Enfin, les algorithmes de ce simulateur reprennent la demande d’utilisation des ascenseurs du bâtiment pour une occupation de 100 % du bâtiment répartis en douze périodes sur une durée d’une demi-heure.

Si vous souhaitez éviter les attentes grâce aux simulateurs de trafic de votre ascenseur, contactez-nous !

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander un devis personnalisé sans aucun engagement, ou si vous avez besoin de toute information supplémentaire, par téléphone au 01 34 04 71 19 ou par courrier électronique à [email protected]

Simulador de tráfico de ascensor